Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

Si vous me suivez sur Instagram, impossible que vous soyez passé à côté de ma nouvelle lubie. En effet, depuis que Purple Jumbe  a publié son DIY autour de barrettes kawaii inspirées du dernier livre de Miss Bonbon, je me suis éprise de la pâte polymère (ou FIMO pour les intimes).

170618 pate fimo fournitures fraise kawaii Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

Alors, oui, je vous entend déjà au loin me dire que ça date un peu en matière de loisirs créatifs et vous auriez raison. Je me demande d’ailleurs pourquoi je n’ai pas mis le grappin sur cette pâte magique avant aujourd’hui. Sans doute, me disais-je que ce n’était pas fait, que le modelage existe un minimum de minutie et que c’était bien trop délicat. J’ai donc attendu mon heure et je ne le regrette pas le moins du monde.

La référence Miss Bonbon

Pour débuter, je me suis principalement documentée à partir du livre « Les bijoux de Missbonbon en pâte polymère ». A mon humble avis, c’est une très bonne clef d’entrée dans le monde du modelage pour celles (ou ceux ? ) qui souhaiterait s’initier. L’univers est  très kawaii et il permet de réaliser des travaux peu technique de modelage. En gros, si vous vous attaquez à ces modèles, il y a peu de chance pour que vous soyez déçus du résultat.

170618 livres missbonbon pate polymere fimo Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

 

 

 

 

Les fournitures

Pour commencer, nul besoin d’investir dans une quantité pléthorique de matériels. Avec un budget de 20 euros vous aurez le minimum syndical et c’est bien là l’essentiel. Pour ma part j’ai passé une première commande constituée des produits suivants :

+ du matériel « gratuit » que vous trouverez chez vous  soit :

  • Des cures dents : vous verrez c’est très utile notamment pour créer des textures mais surtout pour faire des petits trous ou encore pour réaliser des cils à vos personnages.
  • Des couteaux non édentés : pour tout les travaux de découpes.
  • Une assiette : pour travailler vos modelages

Des cotons tiges et du dissolvant à ongles pour effacer les petites impuretés ou traces de doigts. Vous pourrez également les utiliser pour effacer des traits de peintures malheureux.

Ensuite, si vous possédez déjà chez vous des POSCA à pointe moyenne toutes couleurs, c’est l’idéal : cela vous permettra de peindre vos sujets avec plus d’aisance qu’avec un pinceau ou un cure dent.

La pâte polymère

La première chose que les gens m’ont dit lorsque j’ai parlé de pâte Fimo c’est « tu vas voir c’est plus dur que la pâte à modeler à travailler ». Alors, c’est un peu vrai mais une fois bien chauffée, je les ai trouvé plutôt facile à modeler (je parle de la pâte Soft, car paraît il les professionnels sont plus dures.)

170618 pate fimo panda kawaii pendentif Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

Le modelage

Pas grand chose à dire si ce n’est qu’il faut être d’une grande précaution à chaque changement de couleurs. J’ai lu qu’il était plus raisonnable d’investir dans des gants en latex et d’en changer à chaque couleurs. Pour ma part, je me lavais les mains entre deux.

170618 barrettes fraises kawaii pate fimo Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

Si vous souhaitez ajouter des vis à oeillets pour que vos sujets soient montés en pendentif ou breloques, il est conseillé de mettre au frigo vos créations pendant quelques minutes afin de durcir légèrement la pâte et d’éviter qu’elle ne s’affaisse au moment d’introduire la vis.

170618 pendentifs fimo fraise lutin pomme Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

La cuisson

C’est indiqué sur le sachet de Fimo : cuire vos réalisations à 110° pendant 30 min pas plus pas moins. Aérez bien votre four ensuite car la pâte dégage des substances chimiques… et oui même si vous entreprenez de modeler des croissants, ceux là ne sont pas du boulanger 😉

Au sortir du four, attendez quelques minutes que vos créations durcissent  avant d’attaquer la peinture.

La peinture

C’est une des parties que je préfère : c’est celle qui va donner toutes les expressions à vos personnages, c’est donc aussi la plus délicate. Les premières fois pour me rassurer j’ai dessiné au crayon à papier les yeux et bouches avant de me lancer. Les Posca pointe extra fine sont géniaux. Attendez juste bien que le noir des yeux sèche avant d’attaquer le blanc.

170618 lutin fraise citron carotte missbonbon pate fimo Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

Le vernis

C’est le petit truc en plus qui donnera tout son éclat à la réalisation. Le vernis, ça claque pour être plus direct ! Comme pour la peinture, attendez bien que le noir soit sec car un coup de pinceau de vernis peut provoquer quelques dégâts et des trainées noires (c’est du vécu je vous assure ^^)

Voilà je vous laisse avec une création de Noël (je sais c’est un peu tôt mais on n’est jamais assez en avance mdr) Je reviendrai par ici bientôt ; sans doute pour une sélection de mignonneries en pâte Fimo si ça vous tente ! A vos créations !

170618 noel ourson pate fimo Mes débuts Kawaii avec la pâte polymère

 

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *