Lettre à doudou

Cher doudou,

Cela fait un bon moment que je ressens le besoin de te raconter alors voilà je prends ma plume et je t’écris. Cela fait bientôt 5 ans que tu occupes une place de choix dans notre famille. En effet, 6 mois après la naissance de Bérénice tu devenais son compagnon fidèle. Un compagnon indispensable aux yeux de ma toute petite et  par extension, indispensable à mes yeux . En 5 ans, on peut dire que tu as bien changé. La métamorphose a été progressive : tes très longues étiquettes ont tout de suite fait un carton auprès de mon bébé rongeur. Bérénice les a tellement suçoté qu’elles se sont désagrégées et pourtant il y en avait de la matière à la base. C’est évident, tu as perdu un peu de ta superbe mais c’est incroyable comme tu restes le même à ses yeux.

150629 doudou2 Lettre à doudouEn 5 ans, tu nous en as  fait voir des vertes et des pas mûres. On m’avait mise en garde sur la nécessité de lui trouver au plus vite un remplaçant – juste au cas où…  J’ai cherché âprement un de tes frères mais ton modèle était saisonnier. Très vite, je suis devenue experte en recherche de doudou sur le web ; à tel point que je finissais au bout de 6 mois par te trouver un double. Mais hélas, il était déjà trop tard, tu étais devenu le seul élu de son coeur.

Je pense qu’il y a des enfants qui sont plus ou moins attachés à leur doudou. Toi, tu nous a provoqué des angoisses par milliers. Je me souviens très bien la première fois que tu t’es perdu un soir d’hiver alors que Bérénice avait à peine 2 ans. J’ai refait le trajet de la maison jusqu’à la crèche à pied, une lampe torche à la main allant même jusqu’à scruter le fond des poubelles devant la patrouille de police (car oui être parents c’est aussi ça). Je me souviens aussi qu’au bout de 2h de fouilles intenses, je partais bredouille une larme à l’oeil comme si j’avais perdu un membre de ma famille (je sais c’est ridicule). Le lendemain je repartais vaillante, allant même jusqu’à interroger les agents d’entretien de la ville tel le Commissaire Moulin des doudous.

150629 concentreimg 5673 Lettre à doudouJe me rappelle aussi parfaitement cette journée où je t’ai cherché dans toute la maison car tu ne pouvais pas avoir mis le bout du nez dehors depuis ta disparition. Une journée entière de mon week end gâchée à retourner chacune des pièces de l’appartement pour finir, au bord du trépas (bon là j’exagère mais bon il faut bien ajouter un peu de tension dramatique dans mon récit) par te retrouver camouflé dans le garage à voiture de la maison Fisher Price (pour celle qui ne connaissent pas, sachez que le gararge est vraiment très petit)

150629 doudou Lettre à doudouJe t’ai ajouté un temps un petit grelot pour éviter que tu te retrouve sur le bord du trottoir. Cela ne nous a pas empêché de faire demi tour une bonne dizaine de fois sur l’autoroute après 30 minutes de voiture pour te récupérer rescapé d’une station service. Ah, doudou, je t’aime bien  mais il faut dire que tu as souvent mis mes nerfs à rude épreuve. Et quand je dis que je t’aime bien c’est pas des mots en l’air car je crois bien  que si tu devais disparaitre de notre petite sphère, et bien j’aurais un pincement au coeur, car avec toi, je crois bien que j’ai aussi appris à être maman…Alors Doudou je ne te salue pas car je sais que ce soir encore on va te chercher pour aider Bérénice a tomber dans les bras de Morphée. A toute !

À lire sur le même sujet

Tags

20 Commentaires

  • Amélie dit :

    Ah le seul et unique doudou… On a connu ça avec le Petit, et du coup on a son super serpent Natalys en 3 exemplaires (ben ouais, il en fallait bien un pour chez la nounou !)

  • Oh le doudou, quelle histoire !! En maman avertie, j’avais acheté des tas d’exemplaires du SEUL doudou que je laissais à sa portée. J’avais mis toutes les chances de mon côté. Il a fallu qu’il s’entiche d’un de mes foulards…

  • Ah Doudou… Chez nous c’est Monsieur Potame, il nous en fait voir des vertes et des pas mûres aussi mais au moins on a pris le pli assez tôt de l’intervertir régulièrement, Poupette le sait et l’accepte. Elle nous grille à chaque fois car elle a un fou rire mémorable quand elle voit celui de remplacement (on en a plein…) et elle dit toujours qu’il fait des gros yeux! On ne sait plus lequel est celui d’origine, mais apparemment elle le sait car il y en a un qu’elle “aime” plus que les autres. Et justement on l’a perdu quelques jours chez sa grand-mère, sans crise puisque vite remplacé, et elle l’a retrouvé aujourd’hui caché dans une toute petite boîte… On a déjà eu des moments de doute le soir avant de retourner tout l’appart pour un doudou perdu qui se trouve dans le recoin le plus petit et le plus inimaginable comme un coffre de camion miniature ou le coffre de son vélo… ou la maison à formes… Bref, ce doudou, je pourrais dormir avec quand ma Poupette n’est pas là 😉

  • benetzelie dit :

    Ah comme je me reconnais le soir en quête de doudou à hurler des noms d oiseaux parce que ca fait un siècle que je retourne la maison et ce soulagement quand enfin je remets la main dessus et que je vou le sourire de ma douce.

  • C’est drôle il y a quelques temps j’ai écrit un article pour dire tout le contraire ! Plus de doudou, et jamais vraiment d’attachement a un doudou… On nous avait conseillé d’en avoir un pour commencer la nounou, ce qu’on a fait. mais sinon je pense quelle s’en serait passée… Du coup jamais eu de souci, il a toujours été interchangeable, et la depuis quelques temps elle n’en veut plus, ou de temps en temps… Le pouce sera une autre affaire je pense… 🙂

    • Eloely dit :

      En fait j’ai pas vraiment choisi, je pense que comme elle avait que son pouce elle ressentait le besoin d’un petit bout de tissu pour la caliner. Pour ma deuxième je sens bien qu’elle a moins besoin d’objet transitionnel en général (je pense que ca doit aussi un peu tenir de la personnalité de l’enfant). Je crois qu’on ne choisi pas… mais tout comme toi je ne force pas l’entree de doudou dans la vie de ma deuxième (trop eu ras le bol de ce doudou à chercher meme encore aujourd’hui alors qu’elle a 5 ans) Pour le pouce c’est clair que c’est loin d’etre gagné pour moi aussi alors je te comprend très bien ! bises

  • sandrine dit :

    Içi Franck en avait un histoire d’en avoir un il n’est d’ailleurs pas très abimé, Tom c’etait des mouchoirs et un p’tit chat mais cela n’a jamais été le drame s’il ne les avait pas et Joan malheur.. Il trimballe son doudou partout, bon cela quelques mois qu’il n’a plus le droit de l’avoir en journée, il en a 3 identitiques usés de la meme manière mais il en a un préféré et ça serait le drame s’il ne l’avait plus!! Les 2 autres ne remplaceraient pas son favori si usé mais tant adoré!!

    • Eloely dit :

      C’est marrant comme d’un enfant a l’autre, le doudou a son importance. Moi je vois bien que Mathilde n’a pas besoin de ca (et moi qui avait acheté un double c’est rapé héhé) Pour Béré, le favori est surtout l’unique, j’aurais aimé qu’elle en ai plusieurs mais elle n’a jamais voulu. L’année prochaine en GS il faudra qu’elle apprenne a le laisser uniquement dans son sac d’ecole… je crois qu’elle appréhende un peu car elle y est encore très attachée

      • sandrine dit :

        Tu sais Joan pareil a l’école il devait rester dans le sac a doudous, il y arrivait parfaitement mais dès que je le recupèrais, il reclamait doudou et meme encore maintenant dès que le soir tombe il me demande s’il peut prendre doudou et il va avoir 7 ans 🙂

      • Eloely dit :

        sandrine » En meme temps moi je la comprend il est important a ces yeux alors peu importe l’age c’est clair s’ils en ressentent le besoin on va pas leur interdire <3

  • Mandy dit :

    Doudou c’est la vie…! j’ai repris le même que celui de Will en bleu pour number 2 parce qu’il est doux beau apres on verra si celui la sera choisi! ;))

  • Mandy dit :

    Ah non moi je le lave j ai fais des début. ..doudou qui pue c est pas possible lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *