Une veillée sous les étoiles

A la maison, soyons francs, on est loin d’être de grands adeptes du camping, encore moins des génies de la survie en milieu naturel. Pour autant,  je conserve d’excellents souvenirs d’enfances passés sous la tente. Alors, j’ai réfléchi à une manière un peu ludique de donner un peu de piments aux vacances de Bérénice sans que cela ne soit trop contraignant pour nous tous. Et là, l’idée, toute simple m’est venue : nous allions bêtement camper dans le jardin des grands parents.

150715 veillee2 Une veillée sous les étoilesLe long week-end du 14 juillet, m’a donc donné l’occasion d’organiser une veillée nocturne pas comme les autres. Pendant que papa dormirait au chaud avec mon bébé dans la maison, moi et ma grande on allait se payer une soirée trépidante entre filles sous la tente. Dès lors que je lui ai annoncé le programme, Bérénice ne m’a pas lâché avec cette idée.

Le jour J, on a monté la tente avec  papy et ça aussi c’était chouette car il y a avait l’attrait du “jamais vu”, je voyais bien que pour Bérénice c’était tout nouveau, qu’elle sentait un peut du goût de l’aventure que je voulais lui transmettre dans ce jardin qui prenait tout à coup un nouveau visage.

150716 veilllee etoilee Une veillée sous les étoiles

150716 img 6232 Une veillée sous les étoilesDès la nuit tombée, on s’est réfugié sous la tente. Bérénice était toute excitée parce que d’une, elle se couchait très très tard et que de deux, on le faisait dans un contexte qu’elle ne connaissait pas. J’avais prévu quelques petites activités avec elle que vous pourrez peut être organiser dans votre propre jardin si jamais l’instinct d’aventurier vous capture.

La séance photo suivie  accessoirement d’une partie de bataille d’oreillers.

On voulait immortaliser ce moment un peu comme lorsque l’on pêche un gros poisson. Séance photo obligée, je vous épargne nos têtes de joyeux lurons. A peine dans la tente, qu’on y mettait une pagaille générale : chatouillis, rigolade et bataille d’oreillers au menu.

Les ombres chinoises

Un grand classique, depuis la nuit des temps, toujours aussi simple et efficace, jamais concurrencé. On s’est tout simplement servi de la toile de tente et d’une lampe torche  pour s’imaginer des histoires de loups, de papillons et d’étoiles qui filent. J’avais également amené un livre magnifique “Ma Jungle ” d’ Antoine Guillopée dont les illustrations faites de dentelles de papier se prêtaient plutôt bien à la situation et  ont su donner un décor majestueux à notre théâtre d’ombre.

150716 veilleeetoilee Une veillée sous les étoiles

150715 veillee Une veillée sous les étoiles

150716 img 6413 Une veillée sous les étoiles

150716 veillee etoilee Une veillée sous les étoiles

150717 veillee etoiles Une veillée sous les étoilesLes observateurs de l’infini (et même de l’au delà)

Qui dit veillée nocturne, dit exploration des astres. Têtes dans l’herbe, allongées, les yeux rivées vers le ciel, on a scruté la petite et la grande ourse. j’avais acheté pour l’occasion un petit kit d’astrologue. Avec le téléscope on a rien vu du tout mais c’est pas grave  on a fait semblant d’être des scientifiques d’un nouveau genre.

150716 img 6472 Une veillée sous les étoiles

150716 img 6474 Une veillée sous les étoiles

150716 veillee22 Une veillée sous les étoiles

La nuit tout les chats sont gris

Et alors, on y a passé la nuit dans cette tente ? Je suis sûre que vous vous posez la question… Et bien, pour tout dire, j’avais prévu de dormir avec ma poulette mais le silence, le noir n’ont pas vraiment rassurés ma petite de 5 ans. Alors, après avoir passé 2 minutes dans les sacs de couchage comme de véritables explorateurs, on a préféré retrouver le souffle régulier et réconfortant de Papa et bébé dans la maison.

150716 img 6274 Une veillée sous les étoiles

 

À lire sur le même sujet

12 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *