Papa pleure…

Hier soir, j’apprends la nouvelle… La littérature jeunesse est à nouveau orpheline d’un de ses plus grands auteurs. Alain Le Saux, le papa des papas, s’est éteint à l’âge de 79 ans. Il laisse derrière lui une armada de papas ludiques aux traits épurés, aux couleurs vives et aux émotions si finement véhiculées. 150318 alainlesaux3 690x460 Papa pleure...

150318 alainlesaux 690x460 Papa pleure...Hier, on a aussi perdu un magicien de la langue française qui se jouait des expressions d’adultes avec un regard d’enfant. Du pain béni pour les jongleurs de mots.150318 alainlesaux4 690x460 Papa pleure...

150318 1alainlesaux 690x460 Papa pleure...Combien de soirée avons nous passé avec Bérénice a lire ces boites à papa qui parlent si bien aux enfants avec un minimum de moyens, le rire en prime. C’est simple, sobre… et ça fonctionne. Le poète Breton nous manquera c’est sûr ; mais ces livres, complices, nous amuseront encore pour des générations j’espère…

Une petite liste non exhaustive des autres titres d’Alain Le Saux :

Comment élever son papa, Rivages

La maîtresse n’aime pas, Rivages

De très bons titres sur le sens propre et figuré des expressions… des must have !

La maitresse a dit qu’il fallait bien posséder la langue française, Rivages

Le prof m’a dit que je devais absolument repasser mes leçons, Rivages

Papa m’a dit que son meilleur ami était un homme-grenouille, Rivages

À lire sur le même sujet

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *